Un parcours arboré d’une grande diversité…

Le parcours de Fourqueux se parcourt aussi comme … un arboretum. Plus de 50 espèces de conifères et 170 de feuillus y sont repérables. Arbres indigènes comme les aulnes, châtaigniers, chênes, frênes et hêtres peuplant la proche forêt de Marly. Arbres implantés au moment de la création du golf et dans les années suivantes. Parmi eux les conifères nombreux et divers, -épicéas, sapins, pins, douglas, cèdres, cyprès, séquoias et araucaria-, et les feuillus en tout genre, -charmes, érables, platanes, tilleuls, hauts peupliers, trembles, saules pleureurs,  … -.

Au printemps, avec les marronniers et autres arbres en fleurs, les massifs d’azalées, lilas, obiers, rhododendrons, rosiers et autres illuminent et embaument le golf.

En automne, c’est un flamboiement : l’or des ginkgos, le cuivre et le pourpre des liquidambars, l’écarlate du parrotia, le rouge des cornouillers, l’orange du nyssa, se mêlent aux jaunes et aux bruns des autres feuillus.

Et ajouté au charme des couleurs et des odeurs, le plaisir des saveurs. Du printemps à l’automne, les golfeurs ont à portée de mains, cerises, coings, pommes, prunes, poires, noix et noisettes.

Enfin, pour qui voudrait reconnaître quelques spécimens ou se distraire de coups de golf trop décevants.

Sur le parcours rouge, ne pas manquer l’orme pleureur au départ du 1, le magnolia à gauche du départ du 2, les aulnes glutineux près de la mare aux nénuphars du 6, le séquoiadendron à gauche du green du 7 et le cèdre du Liban en entrée du green du 9.

Sur le parcours bleu, découvrir  le ginkgo biloba au green du 3, l’araucaria à droite du chemin allant au 4, le pin d’Himalaya à droite des 135m du 4, le pseudotsuga à gauche des 135m du 6 et le cyprès chauve à droite du green du 9.

Sur le parcours blanc, remarquer les immenses sequoias sempervirens à gauche de l’entrée de green du 2, un catalpa à droite du green du 4, des genévriers sur la butte du 5, un sapin de Corée à droite du 7 et un sapin d’Espagne à gauche du green du 9.